MENU :

Le dessert.

     ça y est, on y vient ! Vous avez bien mangé, m’sieurs dames ? Comme toutes les histoires ont malheureusement une fin, c’est la fin que je vais vous conter. Il était une fois, une Brigade de têtes raides qui se rendaient, tout fringants, au Dandy Riders Festival

     On est dimanche, le jour où notre Seigneur se repose et où toute l’équipe des Dandys se met en quatre pour accueillir les visiteurs. La Distinguished Gentleman’s Ride a pris la route pendant qu’on accuse le coup des soirées précédentes. Je profite de l’occasion pour aller voir le « Mur de la Mort » de la Niglo’s Family : Assez impressionnant !

     Note pour la prochaine fois : Penser à désactiver l’autofocus. Mon objectif s’affole et, le temps que l’amateur que je suis comprenne, c’est presque fini. Malgré tout, j’ai quelques images pas trop mal.

     Les vibrations de la cuve, les prises de risques, les enfants bouches bées…l’ambiance est au top ! En sortant de là, il ne me reste que peu de temps pour terminer la matinée par un dernier tour du parc. Je remercie la « Team » chaque fois que je croise un Dandy. Je sors du parc avec plein de souvenirs de ce très bon week-end et 1400 photos dans mon boîtier.

     Rien que ça ! De quoi faire durer la magie jusqu’à la fin du mois d’octobre. Les bières au bungalow, c’est fini. Les belles bécanes, fini aussi. Exit, les rencontres magiques. Mais de chacune de ces choses il me restera quelque chose : Un bon mal de crane, des images plein les yeux et des contacts pour les événements à venir(enfin, j’espère!).

     En voulant quitter le parking, nous sommes malheureusement rattrapés par la « malédiction de Bernadette » (lire l’article sur les « Wheels » sur le blog) et cette fois, c’est Guy qui s’y colle : Pneu à plat ! Sur le départ vers midi, on quitte la ville en mode « flat tyre ». Direction la première station service où nous décidons de camper en attendant que Jean-Marc Olive, un des « Bastards » très Royal, nous vienne en aide avec son fourgon. Note pour Fred : Comme quoi, un fourgon c’est très important, faut y penser sérieusement !

cfd

     Je vous passe la redescente sur Marseille. Je me doute bien que ce qu’il me reste à faire, maintenant, c’est traiter toutes ces infos assez rapidement.

     Merci les « Dandys » pour le show et Laurent Cabot pour « l’event », merci les « Sultans », merci la « Niglo’s Family », merci les « Gentlemen’s Agreements »…Je tiens à remercier aussi les exposants, tous très dispos et sympathiques. Voilà, le DRF c’est fini et, d’ici la prochaine édition, il y aura, je pense, encore plein de choses à voir, des tas de gens à rencontrer, pour encore plus d’images et d’histoires.

Onc’Jim pour CREATIVE BRIGADE

MENU:

Dessert.
That’s it, we’re coming! You have eaten well, ladies’n’Gents? As all the stories have unfortunately an end, it is the end that I will tell you. Once upon a time, a stiff-headed Brigade headed to the Dandy Riders Festival … It is Sunday, the day our Lord is resting and where the whole team of Dandys goes out of their way to welcome visitors. The Distinguished Gentleman’s Ride hit the road while the blow of the previous nights is blamed. I take the opportunity to see Niglo’s Family’s « Wall of Death »: Quite impressive! Note for next time: Remember to disable autofocus. My camera panics and, the time that the amateur that I am understands, it is almost finished. Nevertheless, I have some pictures not too bad. The vibrations of the tank, risk taking, children gaping … the atmosphere is at the top! Leaving there, I have little time left to finish the morning by a final tour of the park. I thank the « Team » every time I meet a Dandy. I leave the park with lots of memories of this very good weekend and 1400 photos in my case. Just that ! Enough to keep the magic going until the end of October. The beer in the bungalow is over. Beautiful bikes, finished too. Exit, the magic encounters. But of all these things I will have something left: A good headache, pictures in my eyes and contacts for upcoming events (well, I hope!). Leaving the parking, we are unfortunately caught up by the « curse of Bernadette » (read the article on the « Wheels » on the blog) and this time, it is Guy who sticks: Tire flat! On the departure around noon, we leave the city in flat tyre mode. Head for the first service station where we decide to camp while waiting for Jean-Marc Olive, one of the very Royal « Bastards », to help us with his van. Note for Fred: A van is very important, must think seriously! I won’t tell you the ret to Marseille. I doubt that what I have to do now is to process all this information fairly quickly. Thank you « Dandys » for the show and Laurent Cabot for « the event », thank you « Sultans », thank you « Niglo’s Family », thank you « Gentlemen’s Agreements » … I also want to thank the exhibitors, all very willing and friendly. That’s it, the DRF is over and, by the next edition, there will be, I think, plenty to see, lots of people to meet, for even more images and stories.