MENU :

Le plat de résistance

1I2A0722

     Après avoir passé la matinée auprès des Sultans, je pars derrière eux pour ne rien rater de la course et surtout, de la préparation. Comment vous dire ? Un chameau sur le paddock ? Des danseuses orientales ? Des « teams » déguisées ? Des bécanes proches du dragster ?

1I2A0653

     Et ce « start »…une rangée de bottes de pailles sépare les deux « lines ». C’est ça les « Sultans » ! De la folie et de la vitesse. Un (ou une) pilote a dit une fois : « on est potes avant la course, mais quand on est au départ on se dit qu’on est là pour saigner l’autre ! » (traduction non littérale)

1I2A0846

     Et toutes ces bécanes que j’ai vues le matin, sont là pour gagner. Les pilotes se changent, les mascottes font le show et le bédouin « charge » la « flag girl » sur le chameau.

1I2A0760

      Dadi Baba, prend le micro : « Meine damen und Herren, Ladies and Gentlemen, Mesdames et Messieurs…Il a un sacré humour, ça, ça me plaît ! Mais derrière sa voix enjouée, il y a les consignes de sécurité et pour que tout le monde comprenne bien il raconte l’anecdote de ce pilote tombé en course il y a peu.

     Et pour que l’on comprenne encore mieux, Laurent Cabot traduit les explications. J’ai perdu le reste de la Brigade. Je me faufile entre les jambes, m’accroupis, me lève. J’essaie de capter certains moments forts, mais quoi de plus difficile dans cette ambiance où tout est bon à photographier ?

1I2A0830

     Pour les départs, je suis allongé sur le foin (heureusement je n’ai aucune allergie connue!) un pied coincé dans la barrière de sécurité juste derrière moi. Dès que je peux, je fais comme les autres.

1I2A0802

     Je saute par dessus les bottes de paille et je rejoins la piste. Je vais jusqu’à photographier un départ de bécane, celui de « the Bee ».

1I2A1321

      « Que personne ne bouge ! Putain les gars je viens de perdre une oreille sur le bitume et les vibrations m’ont niqué toutes les dents du fond ! » Bien sûr, c’est quand tu as le plus besoin de ton assureur, qu’il est sur messagerie !

1I2A0652

     Si j’ai tout compris, les engins mettent entre 6 et 9 secondes pour faire 1/8 de miles. Imaginez un peu les « G » que les pilotes prennent au départ et ce que j’ai pu me foutre sur la gueule par la même ?

1I2A0629

     Alors que la course bat son plein, je mets à l’abri ce qu’il me reste d’audition et je vais m’hydrater auprès de la Brigade, à l’ombre. « C’était la course des « Sultans », sous un soleil de plomb, je rends l’antenne, à vous les studios et merci chers auditeurs ! »

+

      Private message for the Sultan’s crew : If luckyly you’ve found an ear on the starting line, even if it’s all torn and jagged, put it in ice and turn it back to me ! Thanks for reading !

1I2A0678

Onc’Jim for CREATIVE BRIGADE

A suivre : Le dessert

MENU:

The main course
After spending the morning with the Sultans, I leave behind them not to miss anything of the race and especially, preparation. How to tell you ? A camel on the paddock? Oriental dancers? Disguised « teams »? Bikes close to dragster? And this « start » … a row of straw bales separates the two « lines ». That’s the « Sultans »! Madness and speed. One driver once said: « We are friends before the race, but when we are at the start we say we are there to bleed each other! (Non-literal translation) And all those bikes I saw in the morning are here to win. The drivers change, the mascots make the show and the Bedouin « loads » the « flag girl » on the camel. Dadi Baba, takes the microphone: « Meine Damen and Herren, Ladies and Gentlemen, Mesdemoiselles et Messieurs … It has a lot of humor, and I like it! But behind his cheerful voice, there are safety instructions and for everyone to understand he tells the story of the driver who fell in the race there is little. And so that one understands even better, Laurent Cabot translates the explanations. I lost the rest of the Brigade. I sneak between legs, crouch, get up. I try to capture some strong moments, but what’s more difficult in this environment where everything is good to photograph? For departures, I’m lying on the hay (fortunately I have no known allergies!) A foot stuck in the security fence just behind me. As soon as I can, I do like the others. I jump over the straw bales and I join the track. I go up to photograph a departure of bike : « the Bee ».  » Nobody move! Fuck guys I just lost an ear on the track and the vibrations have fucked all my teeth off! Of course, it is when you need your insurer the most, that he is on messaging! If I understood everything, the machines put between 6 and 9 seconds to make 1/8 of miles. Imagine « G » that pilots take initially and in my face by the same? While the race is in full swing, I put away what remains of my hearing and go to hydrate myself near the Brigade, in the shade. « It was the race of the » Sultans « , under a blazing sun, I end there, you studios and thank you dear listeners!  » Private message for the Sultan’s crew: If luckyly you found an ear on the starting line, even if it’s all torn and jagged, put it in ice and turn it back to me ! Thanks for reading !