Comment pouvait on ne pas parler de ce film ? Contrairement à ce qu’on disait (« t’as vu le film des Who ? ») c’est surtout ce brave Pete Townshend qui participe au scénario de Quadrophenia. Réalisé en 1979 par Franc Roddam, ce film sort en plein revival de la sous-culture « Mods » (78/79) en Angleterre. Bien sûr le groupe a participé largement à la BO, même si tout au long du film on y entend d’autres chansons d’autres groupes (ou chanteurs) hyper connus : The High Numbers, Jaaaaaames Brown, The kingsmen, The Chiffons, The Ronettes…..Pourquoi ? Parce que fin des années 50, les premiers Mods étaient fans de musique noire, de soul et de Rythm’n’Blues et que ce n’est que pour leur rendre hommage que la bande son a été garnie de quelques perles musicales.

20538091

     Alors oui Jimmy se révolte contre tout et contre tous ! Oui, Jimmy prend des cachetons ! Il boit, il jure, il tombe amoureux……et Jimmy, en bon Mod qu’il est, se bat contre les Rockers (ennemis jurés des Mods). Comme tous les jeunes, Jimmy a une idole : The Ace, campé par Gordon Sumner (qui deviendra bientôt Sting et connaîtra le succès avec « Police ») et sa coupe improbable. Jimmy se rend à Brighton Beach (cadre favori des bastons de jeunes) pour se « fritter » avec les Rockers. Après s’être aperçu que son idole n’était en fait qu’un petit groom dans un hôtel de luxe, il lui vole son scooter et le balance du haut d’une falaise.

8af82475597889be9b3ab121ff71c716

     Voilà, c’est ça le trailer. Ça peut paraître léger mais il ne faut pas oublier une chose : à l’époque les Mods se fringuaient, écoutaient de la bonne musique, étaient de super bons danseurs, bichonnaient leurs scooters et tâtaient un peu de la drogue. L’ambiance du film est géniale et colle assez bien à la réalité du moment avec, en prime, des scooters pleins de « Stadiums » (rétroviseurs) et de phares.