big__Mash-Review03

     Vous reprendrez bien un peu de salade ?

     Je pense, chers amis lecteurs, que c’est ce film qui m’a donné l’envie d’intégrer le corps médical. Moi aussi je serais envoyé au front avec mon pote « Hawkeye » pour taper quelques balles de golf entre deux lancers de napalm. Moi aussi je voulais faire toutes ces choses : le micro dans la chambre de « lèvres en feu » l’infirmière, avec diffusion générale sur les ondes pendant qu’elle s’envoie en l’air. Je voulais voler une Jeep, faire une pseudo séance de thérapie pour un troufion dépressif, draguer les filles de la caserne, opérer sous une tente avec le strict nécessaire et organiser des matches de football Américain entre corps d’armées. J’aurais aimé qu’on m’affecte au 4077e Mobile Army Surgical Hospital (M*A*S*H). Hawkeye et Duke (donc moi dans mes rêves et sur ma boite mail!) bravent l’autorité tout au long du film et c’est leur histoire que raconte Robert Altman (Quintet, un couple parfait): Deux chirurgiens tellement bons et tellement malicieux en pleine guerre de Corée. Avec une pléiade de bons acteurs mais qui étaient surtout des étoiles montantes à l’époque (Hawkeye/Donald Sutherland, Trapper John/Elliott Gould, Duke/Tom Skerritt ainsi que Robert Duvall et Sally Kellerman). Le film reçut la Palme d’or lors du 23 e festival de Cannes. Pour des raisons de budget le film sera tourné à Santa Monica et la tente sera montée à Malibu. Pour les connaisseurs, la BO du film comporte des musiques des années 60 pour une histoire qui prend place au début des années 50, juste pour le côté « flower power ». Et c’est dans la même Jeep volée au début du film que nos deux compères seront évacués à la fin du film.

      C’est la dessus que je vous laisse, toujours à rêver de « Hot Lips » nue sous la douche et de ces balles de golf qui volent dans le ciel.

Bien l’bonjour d’Onc’Jim!

446533

Enregistrer