1I2A6244

      Quand je me lâche de ces 375 euros et des broutilles, je suis pas trop sûr de mon coup ! Tous ses mérites et ses qualités m’ont été vantés, mais je connais le vendeur et je lui fais confiance. Ma première impression ? Lourdes aux pieds (pire que des « Church’s »), rigides mais belles et confortables. Et en plus : « je les veux ! ». Ces mots sont sortis aussi vite que ma carte bleue. Comme à un cactus nain qu’on aimerait voir très vite grandir, dès mon arrivée à la maison, je vais en premier lieu briefer les boots : « alors, écoutez moi bien les Moc Toe ! Au prix que vous m’avez coûté, à compter de ce jour c’est : Pas de cadeau ! Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, vous serez dehors ! Que je n’en voie pas une qui essaie de se défiler ou de se casser, parce que c’est moi qui vais vous casser ! » Je ne croyais pas si bien dire, puisque les premiers temps, si je me mets accroupi, je me retrouve sur la pointe tellement la semelle est raide. Il va donc falloir vraiment les casser ! Et ça prend un moment. 1I2A6246 Fin 2016, pas de pluie donc le test humidité est mal barré. Semelle DUNLOP, coutures machin-chose, OK, on testera indoor ! Début 2017, les sports d’hiver. Des vacances sans oubli de matos, c’est pas des vacances ! Les MoonBoots sont restées à la maison. Peu importe, j’ai mes Moc Toe ! Avec 30 cm de neige en bas des pistes, les pieds recouverts en continu, même pas froid ! Même pas humide ! C’est trop bon ! Je poste vite fait une photo sur FaceBook, pieds dans la neige. Du coup, après 8 mois d’une utilisation extrême, je suis assez content de cet achat. Pour la bécane, elles sont super ! Le pied est bien protégé en cas d’intempéries ou (dieu nous en préserve!) d’accident. Elles ont une bonne gueule même en vieillissant. Je pense que c’est de l’argent bien dépensé pour de la chaussure aussi polyvalente.1I2A6245

Quand on prend son pied, on partage !