1415342567112-cached-700x467C’est la même chanson….

     Onc’ Jim aurait pu vous raconter cette histoire, mais nous sommes aujourd’hui lundi et le lundi c’est : « on any monday ». Le nom de Diane Lozito vous dit-il quelque chose ? Non, j’en suis sûr ! Je vous rassure, il ne me disait rien à moi non plus ! Quoi qu’il en soit, Diane, mariée, mère au foyer et en place, reçoit un jour un coup de fil de sa mère. Elles bla bla bla blatent comme une mère et sa fille. Puis vient le nom d’un certain Bruce dans la conversation: « Bruce ? Oh mum, no….not for a long time… » Puis elles raccrochent. Le mari de Diane qui était dans les parages lui demande : « c’est qui ce Bruce ? ». devant l’air gêné de son épouse il se fait pressant. Elle finit par lui répondre : « Bruce…the Boss ! » Diane va devoir fournir quelques explications. Alors dans les années 70 elle était avec Bruce Springsteen et il lui a même écrit quelques chansons. Ils sont restés 4 ans ensemble. « Ah bon et il t’a écrit quoi comme chanson ? » demande le mari. « Ben, Rosalita raconte notre histoire. Ma mère ne voulait pas que je sorte avec lui parce qu’il jouait dans un groupe de rock. Tu te souviens de ma grand-mère, Rose ? Le titre de la chanson est en fait la contraction de Rose Lozito en Rosalita. Je ne t’ai jamais parlé de cette histoire car je savais que tu étais très fan de Bruce et je ne voulais pas que tu sois jaloux ! ». Un jour, à la fin d’un concert, Diane se rend à l’hôtel de Bruce qui la serre dans ses bras. Elle lui dit : « le gars derrière, c’est mon mari ! ». Les anciens membres du groupe la couvrent de baisers. Un jeune musicien demande : « mais c’est qui cette meuf ? » et Clarence Clemmons (saxophone) lui répond : « c’est Rosalita ! »

Aux dernières nouvelles, Diane et son mari sont toujours ensemble et vivent un amour sans bornes (in the USA).