il_570xn-518389087_9tvj

Onomatopée

En 1931, le sieur Georges G Blaisdell décide (on ne sait trop pour quelle raison, mais cette raison en a fait un homme riche!) de fabriquer un briquet (ce n’est pas une répétition) beau et simple d’utilisation. Il rachète les droits d’un briquet tempête Autrichien à capuchon amovible. Sa bonne fortune commence par un échec et il doit repenser son briquet. Boîtier rectangulaire, grille autour de la mèche, charnière qui relie le capuchon au réservoir…. le Zippo est né. Pour ce qui est du nom, 2 versions s’affrontent : l’époque est propice aux inventions et la fermeture « éclair », à glissière ou « Zip » vient de faire son apparition. De Zip à Zippo il n’y a qu’un pas que G G Blaisdell franchit. Ça c’est pour la première version. La seconde (et celle que j’affectionne particulièrement) est la suivante. Lorsque votre pouce, votre cuisse ou n’importe quelle partie de votre anatomie (il y a des gens fortiches en matière d’allumage de Zippo!) fait tourner la molette, ça fait : « Ziiiiip ». Et lorsque vous refermez le couvercle (avec ce que vous voulez!) ça fait : « Pooo ». Et voilà, Zippo, le briquet qui dit son nom ! C’est devenu un objet culte. Tout le monde en a un, en a eu un (pour les anciens fumeurs ou les ex-pyromanes) ou en aura un. Les grandes dates du Zippo : 1931 (coins carrés) 1932 (coins carrés, plus petit) 1941 (coins arrondis) 1950 (galbé, coins arrondis: celui que l’on connaît de nos jours). Si jamais vous possédez un Zippo, sachez qu’il y a un réel marché de collectionneurs et que vous avez peut être une merveille dans vos tiroirs. Pour savoir si il a de la valeur, regardez au cul du briquet et cherchez la référence inscrite sur internet. A vous la fortune.

« allllummmeeeeeezzzzz le feu… »

In 1931, Mister Georges G Blaisdell decides (we do not know for what reason, but this reason has made him a rich man!) to make a lighter beautiful and simple to use. It acquires the rights of an Austrian storm lighter with removable hood. His good fortune begins with a failure and he must rethink his lighter. Rectangular box, grid around the wick, hinge which connects the cap to the tank… the Zippo is born. As for the name, 2 versions clash : The time is propitious for inventions and the « zip » or zipper  has just made its appearance. From Zip to Zippo G G Blaisdell is a step closer. That’s for the first version. The second (and the one I particularly like) is the following. When your thumb, your thigh or any part of your anatomy (there are strong people in Zippo ignition!) Turns the wheel, it is a : « Ziiiiip ». And when you close the lid (with what you want!) It is a : « Pooo ». And here, Zippo, the lighter that says his name! It has become a cult object. Everyone has one, has had one (for former smokers or ex-arsonists) or will have one. The major dates of the Zipp o: 1931 (square corners) 1932 (square corners, smaller) 1941 (rounded corners) 1950 (curved, rounded corners : the one we know nowadays). If you ever have a Zippo, know that there is a real collectors market and that you may have a marvel in your drawers. To find out if it has value, look at the bottom of the lighter and look for the reference listed on the internet. Fortune is yours.

« come on baby light my fire… »